Dentelles de Sophie

11 mai 2017

Tourner les pages

Souvenez-vous, j'avais acheté de la laine japonaise en Australie. Sur la photo (de l'article en lien, pas ici) on croit que ce sont deux coloris différents (je parle de la Noro Taiyo Lace, pas de la fameuse Provance), mais il s'agit bien de deux pelotes du même colori, la couleur est changeante et elles ne sont pas enroulées de la même façon. Quand je les avais regardées et prises en main, mon mari (qui a l'œil, et qui a du goût) m'a tout de suite dit: je veux une écharpe avec cette laine. Heum. Pour une fois que j'achetais de la Noro (oui je sais ça je l'ai déjà dit il y a deux ans), j'avais envie de quelque chose pour moi. Quelque chose dans l'esprit japonais, des fleurs au crochet, assemblées en écharpe. 

J'ai donc commencé mon écharpe au crochet, avec des fleurs tirées du livre Jeu de Motifs au Crochet de Mariko Oka.

2016_02_05_12

 

Mais le résultat ne correspond pas à mon attente. Le fil de grosseur très irrégulière ne convient pas à ce genre de motifs au crochet. Et puis c'est trop plein de trous, même si ça fait bizarre de dire ça. Bref bof, je ne sais pas ce que je vais faire de ce début d'écharpe (à moins de le recycler pour un autre swap pourri?). Donc fini l'égoïsme, j'ai commencé une écharpe.

Echarpe qui s'est posée pliée comme un livre sur mes genoux au fur et à mesure de son avancement.

2016_02_05_01

 

Modèle ZickZack Scarf de Christy Kamm sur Ravelry.

2016_02_05_05

 

Tricotée avec une pelote fil pris à l'extérieur, une pelote fil pris à l'intérieur.

2016_02_05_06

 

C'est dommage, les changements de couleur sont trop réguliers, et on retombe sur les mêmes duos tout au long de l'écharpe.

2016_02_05_07

 

Longue longue longue écharpe (3,15m).

2016_02_05_08

 

Qui s'enroule bien autour du cou.

2016_02_05_09

 

Fin du livre: 

2016_02_05_10

Echarpe prévue pour le ski, mais finalement pas possible d'aller au ski l'année dernière, ni cette année. Je ne m'en plains pas plus que ça, de toutes façons je ne skie pas.

Posté par SophieDentelle à 07:00 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : ,


09 mai 2017

Bon appétit (bien sûr...)

Vous vous souvenez de mon bonnet à torsades? Apparemment il était bon... Pas comme un pull à moitié acrylique qui a traversé les années, celui-là n'a pas duré longtemps.

2015_12_24_05

 

J'en ai fait un autre, mais en profitant de l'expérience du précédent. Le bonnet rond comme ça n'est pas du tout compatible avec des cheveux. Pour bien couvrir le front et les oreilles, c'est à dire là où le froid fait mal, il faut bien l'enfoncer sur la tête. Mais le col du manteau soulève les cheveux qui soulèvent le bonnet et les oreilles se retrouvent découvertes. Et ça fait mal, les douleurs du froid sont assez insuportables. Je n'aime pas du tout les bonnets de forme andine. J'ai trouvé mon bonheur avec l'Iris Bloom Bonnet, un bonnet avec de fines torsades toutes simples (dédidément j'aime les torsades).

2017_04_06_22

 

Vous ne voyez pas en quoi cette forme change de la précédente? Parce que tout se passe derrière.

2017_04_06_26

 

Et que le manteau peut bien soulever les cheveux, je n'aurai pas froid à la tête (d'ailleurs il faisait bon le jour des photos). Dans le placard avec tout plein de cèdre contre les bébêtes voraces.

2017_04_06_24

Posté par SophieDentelle à 07:35 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , ,

07 mai 2017

Le pfff...

Asseyez-vous et accrochez-vous, je vais vous parler du pfff...

Il était une fois, j'étais enceinte. Trois fois en fait. Reste à savoir quelle fois.

Donc, j'étais enceinte, en congé maternité, ce qui me donnait un peu de temps pour tricoter (en travaillant je ne faisais que la dentelle). Et tous mes visiteurs me demandaient si je tricotais pour mon bébé. Ah ben non alors, les tricots pour bébé ça monte vite, alors pour une fois que j'en avais le temps, je tricotais pour moi! Quand même...

Le pull a été entièrement tricoté, et puis il fallait le coudre alors voilà qu'intervient le pfff, j'ai tout mis dans un sac, morceaux, explications, pelotes, et la fin du congé maternité est arrivée. Le pull est resté bien sage dans son sac. Il m'a suivie de déménagement en déménagement, 6 en tout (3 avant la vie du blog).

Il a suffit d'un week-end tricot entre copines pour que je me décide à coudre ce qui était en attente. J'ai sorti le sac de son placard et j'ai tout retrouvé dans le même état.

2017_01_14_04

 

En voyant tous ces gros morceaux je me suis demandé si c'était bien un modèle femme... C'en est bien un, j'ai même gardé mes pages de modèles du magazine d'époque (d'époque, c'est le cas de le dire). Et quelques temps plus tard, le week-end tricot n'ayant pas suffit, me voilà avec un nouveau pull d'hiver bien chaud.

2017_04_06_08

2017_04_06_09

2017_04_06_10

Modèle Stefanel pour Modes et Travaux octobre 1994, fil 50% laine 50% acrylique de Plassard, c'est pour ça qu'aucune bestiole ne l'a trouvé à son goût. 

Réponse à la question quelle grossesse: la première, j'ai mis plus de 22 ans pour faire ce pull. Record battu?

Posté par SophieDentelle à 07:27 - - Commentaires [13] - Permalien [#]
Tags : , ,

05 mai 2017

Gris souris

Cette veste, je l'ai repérée dans un magazine Marianne feuilleté à la bibliothèque, facilement retrouvée sur le net car c'est un modèle Drops. Une veste comme j'aime, dans laquelle on peut bien s'envelopper et qui tient chaud.

2017_05_04_02

 

Commencée avant le gilet Camélia mais terminée après pour cause de pfff, vous vous souvenez du pfff? Et oui cette veste est un modèle de construction traditionnelle, deux devants, dos, manches et on fait pfff quand il s'agit de coudre tout ça.

2017_05_04_09

 

Un point avec des jours, deux pans non boutonnés, réalisée avec un fil Alpaga et un fil Kid Silk gris anthracite.

2017_05_04_08

 

Le seul problème le voilà: ça devait être une veste jusqu'en haut des cuisses, mais malheureusement après lavage et bloquage, le point s'est considérablement rétréci et allongé (je vous vois venir mais je l'ai bien séchée à plat). Du coup elle arrive presque aux genoux et on ne voit même plus que je suis habillée dessous.

2017_05_04_14

 

Bientôt sur ce blog un sacré pfff....

Posté par SophieDentelle à 05:55 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , ,

30 avril 2017

Mathilde se déguise en Félicie

Mathilde aime bien les vêtements historiques, alors quand le groupe American Girl sur Ravelry a lancé un SAL couture sur le thème "Vintage et chaussettes', j'ai rejoint le mouvement. Parmi toutes les tenues proposées, Mathilde a choisi celle de Felicity.

Donc, dans le même ordre que dans le carnet d'explications, Mathilde porte une tenue de Noël composée d'un jupon, et d'une robe à pans qui laisse entrevoir le jupon du même tissu, les deux pans étant attachés par un plastron.

2017_04_30_09

 

Comme c'était une époque où on faisait des économies, Mathilde a un deuxième plastron assorti à sa robe, on change de plastron et on fait croire qu'on a une autre robe. Car il ne faut pas se montrer deux fois dans la même tenue, c'est bien connu. Les plastrons sont attachés par les boutons-pression.

2017_04_30_10

 

Gros plan sur les bords de la robe, pour lesquels j'ai fait 180 plis de 9 mm sur un ruban de satin de 9 mm de large. Qu'est-ce qui est le plus fou, faire tous ces plis ou bien les compter? Parce que oui, je les ai comptés...

2017_04_30_23

 

Mathilde porte aussi une coiffe appelée "pinner cap" parce qu'elle tient avec des épingles, un genre de calotte, on ne sortait pas la tête nue à cette époque.

2017_04_30_27

 

Moire de mon stock, coton assorti de mon stock, mercerie Mondial Tissus.

 

Les dessous chics: une combinaison, ainsi qu'un bonnet, on ne sortait pas la tête nue à cette époque (je crois que je l'ai déjà dit). Chaussettes tricotées de couleur assortie.

2017_04_30_25

 

Pour faire gonfler les habits, un jupon.

2017_04_30_12

 

Avec la coiffe assortie, décidément on n'a jamais assez de coiffe.

2017_04_30_28

 

Là où on triche un peu, c'est que j'ai ajouté une crinoline (modèle perso, avec beaucoup d'insistance dans les commentaires je ferai un tuto).

2017_04_30_13

 

Lin écru et blanc  de mon stock, mercerie Mondial Tissus.

 

Pour la nuit, une chemise de nuit et son bonnet de nuit.

2017_04_30_16

 

Et enfin, une tenue pour tous les jours y compris pour aller à l'école, une jupe et une veste à basque assortie, un sac à main contient son mouchoir.

2017_04_30_17

 

Veste lacée avec œillets posés à la pince (merci Mireille).

2017_04_30_18

 

Sac assorti à la veste, quel chic.

2017_04_30_19

 

Mouchoir en lin, au lieu d'ajouter une dentelle du commerce comme indiqué dans les explications, j'ai fait quelques points de Bibila.

2017_04_30_22

Tissus fat quarter achetés à Créativa Metz, fils et lacet de mon stock.

 

Le modèle des chaussettes nous a gentiment été offert par Donna. J'ai commencé suivant les explications, avec un reste de fil de mon stock, brillant certainement de trop d'acrylique, un truc qui date des années 1970. Une chaussette est venue à bout de ce reste, et heureusement parce que le résultat ne me plait pas vraiment: bouts trop carrés (même si Mathilde a les bouts de pieds pas très ronds) et tige trop haute (chaussette de droite). J'ai recommencé en faisant la tige moins haute, et en arrondissant le bout de pied pour les orteils, avec un fil coton DMC 20 écru.

2017_04_30_26

 

Je me suis beaucoup amusée à faire tout ça.

Posté par SophieDentelle à 15:37 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags : , , , ,


07 avril 2017

Camélia

C'est l'histoire d'un tricot qui a démontré mon entêtement ma détermination. C'est le modèle de couverture du livre acheté en Australie, le modèle qui m'a fait acheter le livre, et que j'avais très envie de faire. Je me suis donc mise en quête des fils préconisés, de la marque Filatura di Crosa. Mais impossible à trouver par chez moi, aucun distributeur. J'envoie un message à la maison mère en Italie, pas de réponse. Je réitère en ajoutant l'anglais, l'espagnol, l'allemand (désolée je ne parle pas italien) toujours pas de réponse. Bon et bien puisqu'ils ne veulent pas vendre leurs fils on va chercher ailleurs. Je me mets donc en quête de fils ayant les mêmes caractéristiques: le premier un mélange cachemire soie mérinos qui fait 300 m pour 25 g, le deuxième un mérinos qui fait 340 m pour 25 g. J'ai fait toutes les boutiques vendant de la laine à Nancy, aucun fil si fin. J'ai modifié mes critères, pour chercher un fil ayant le même échantillon, et j'ai opté pour de la BB Mérinos de Fonty. Ce fameux modèle c'est le Camellia Dolman de Brooke Nico. La laine achetée, je peux enfin commencer à tricoter. Mais avec une modification importante: je ne veux pas de manches chauve-souris. C'est peut-être très joli à voir, mais impossible de mettre un manteau par dessus, et j'aime l'esprit pratique. Et j'ai horreur de me changer plusieurs fois par jour.

Je monte les 78 mailles requises, je tricote jusqu'au rang 75, c'est assez pour que j'envisage une séparation, mais je me retrouve avec trop peu de mailles pour faire les manches, elles sont trop serrées. Alors hop je défais tout.

2017_04_06_03

 

Deuxième tentative: je monte 86 mailles pour avoir 2 motifs supplémentaires, je tricote jusqu'au rang 75, je mets les mailles pour les manches en attente et je réunis devant-dos-devant et continue allègrement le corps. Rapidement je vois que le raccord entre le dos et les devants c'est pas beau, ça fait une grande longueur de fils, ça fera des trous sous les bras. Alors hop-hop je défais jusqu'au rang 75.

2017_04_06_02

 

Troisième tentative: je reprends les mailles au rang 75, et lors de la réunion dos-devant j'ajoute à chaque fois 6 mailles sur un montage provisoire, pour faire un goussset sous l'aisselle. Je tricote avec entrain le corps, une manche, et au moment de tricoter la deuxième je m'aperçois avec horreur que j'ai mis en attente 4 motifs pour une manche et 3 pour l'autre. Alors hop-hop-hop, vous connaissez la chanson. 

2017_04_06_05

 

Quatrième tentative, tant qu'à faire je recommence tout depuis le début, en détricotant au fur et à mesure, ça m'évite de refaire les pelotes. En faisant bien attention pour que la quatrième fois soit la bonne. Et en ajoutant (finalement) 8 mailles pour le gousset.

2017_04_06_06

 

 

Mon gilet est tout doux et je l'adore!

2017_04_06_04

 

Résumé de mes modifications du modèle: montage de 86 mailles. Au rang 75 séparation, je tricote trois motifs pour le devant, 8 (cette fois 8) mailles de gousset, 4 motifs en attente, 6 motifs pour le dos, 4 motifs en attente, 8 mailles pour le gousset, 3 motifs pour le deuxième devant. Le gousset est résorbé par des diminutions chaque rang endroit.

Posté par SophieDentelle à 07:41 - - Commentaires [22] - Permalien [#]
Tags : , ,

20 mars 2017

Quelques fleurs - 8 -

Puisque la date officielle c'est aujourd'hui, vive le printemps! Pour fêter l'arrivée du printemps, quelques fleurs, ça tombe bien c'est la dernière étape du SAL, le montage du sac.

2017_03_16_04

 

Je n'ai pas fait comme indiqué, j'ai plutôt fait à ma façon pour ne pas voir les anses. Mes étapes:
1) coudre les deux faces du sac endroit contre endroit sauf le haut, cranter les angles, retourner pour donner la forme, remettre endroit contre endroit
2) coudre les deux doublures endroit contre endroit sur les deux côté, et le bas en laissant une ouverture de 10cm, cranter les angles, retourner
3) glisser la doublure dans le sac, placer les anses (à 3,5cm du bord), épingler bord contre bord et coudre
4) retourner par l'ouverture du fond de la doulure, repasser et surpiquer le bord, fermer le fond.

2017_03_16_03

 

Pour la doublure, restes du lin de la nappe.

2017_03_16_06

 

J'aime bien ce sac et j'ai pris du plaisir à le faire, merci pour le Sal!

Posté par SophieDentelle à 07:25 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
Tags : , , ,

17 mars 2017

Boutiques à New York

Quand on est à New York sans enfants (oui parce qu'avec on est un peu bridé), on en profite pour faire des courses. Je m'étais renseignée avant de partir sur les magasins intéressants sur place, je vous livre ici quelques adresses, des lieux de perdition.

Il y a au milieu de Manhattan tout un quartier qui s'appelle Garment District, de la 34 à la 37° rue, entre les 6 et 8° avenues, consacré à la couture et à la mode. Le site consacré à ce quartier vous indique ce qui s'y passe. Sinon il suffit d'arpenter les rues et on y trouve plein de boutiques, notamment

Mood
225 West 37th Street
Au RDC en vitrine, ce ne sont que des tissus d'ameublement. Il faut entrer dans l'immeuble, prendre l'ascenseur (l'escalier est caché on le trouve en descendant) jusqu'au 3° étage, à partir de là on a accès au magasin avec escalier intérieur pour les 2° et 4° étages consacrés aux tissus et aussi à la mercerie. Très généraliste et classique, j'ai acheté un petit morceau pour me faire une chemise manches courtes seulement car je n'avais rien de spécial en tête, mais les prix sont moins chers qu'en France. Certainement ma boutique de référence si j'habitais NY.

New York Elegant Fabrics
222 West 40th Street
Un peu le même genre que Mood, de tout, grand magasin.

Fashion Fabric Inc
270 West 39th Street
un peu de tout, avec beaucoup de tissus orientaux, il faut fouiller.

Fabrics and Fabrics
270 West 38th Street, 3° étage,
jolies soies et tissus légers, plutôt cher, il faut moins fouiller que dans le précedent.

Spandex House
263 West 38th street
pour tout ce qui est tissus stretch, jersey, lycra.

Tinsel Trading Company
828 Lexington Avenue
Mercerie

Daytona Trimmings Co
251 West 39th Street
Mercerie (je n'ai pas trouvé leur site internet)
Je ne sais plus dans quelle mercerie j'ai acheté un perroquet d'une forme que je ne trouve pas en France (même s'il y a marqué French Curve dessus!)

2017_03_16_05

 

Botani Trimmings inc
263 West 36th street
le paradis du zip personnalisé, on choisit le zip (couleur, largeur...) et on choisit le curseur. Je suis entrée dans le magasin côté stock (côté 37° rue, il traverse le bloc de part en part) par erreur, mais ça n'a pas posé de pb, et donc j'ai traversé tout le stock, impressionnant.

Suma Beads Gems & Pearls
66 West 37th street au coin de la 6° avenue
les perles à l'unité pour certaines, ou à la longueur de fil enfilée de perles pour d'autres. (je n'ai pas trouvé leur site internet)

Bead Center
989 Sixth Avenue
les perles à l'unité pour certaines, ou à la longueur de fil enfilée de perles pour d'autres.

The City Quilter
133 West 25th street
vraiment patch, des tissus sur le thème de NY qu'on ne peut trouver que là, j'en ai acheté un avec des taxis jaunes. Mais il y a aussi des grandes tours, le métro, etc. et des kits pour faire les courtepointes avec ces tissus, j'ai failli craquer mais il aurait fallu apporter une valise vide à l'aller. Mon mari était impressionné par les machines dites 'long arm' pour matelasser de grands ouvrages, même si elles n'étaient pas en fonctionnement lors de notre visite.
Attention depuis mon séjour là-bas le magasin a fermé, il ne reste que la boutique en ligne. Du coup je vous mets la photo de la vitrine que vous ne pourrez pas voir. Mais il reste la solution de passer commande et se faire livrer à l'hôtel, et hop dans la valise (apportée vide à l'aller!).

2016_08_10_79

 

Purl Soho
459 Broome Street
tricot, laine, tissus, un peu de patch, chic et un peu cher

Deux adresses que j'ajoute, je n'y suis pas allée car découvertes trop tard, mais que je garde sous le coude 'pour la prochaine fois' même si je ne sais pas si je retournerai à New York.

Annie & Company
1763 2nd Avenue at 95nd street
laines et broderie, rien qu'en regardant le site ça a l'air super.

Tender Buttons
143 East 62nd street (near Lexington Ave)
boutons

Posté par SophieDentelle à 07:38 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

16 mars 2017

New York exposition

À part les Jeux Olympiques, l'autre événement très important de l'été dernier, c'est que je suis allée à New York. Depuis 30 ans que mon mari rêve d'y aller, il a enfin réussi à m'y traîner entraîner. Et donc maintenant il est réveillé, il n'a plus besoin de rêver.
Je ne vais pas vous faire la touriste bateau, on va se contenter de New York version textile, thème du blog oblige. Et rayon textile, je suis allée voir la superbe exposition Manus versus Machina au MET (Metropolitan Museum). Ici je vous mets deux vêtements emblématiques de ce que couvrait l'exposition, à la fois en termes de période et de techniques.

Irlande, Robe de mariée, vers 1870.
Dentelle au crochet en coton blanc cassé avec motifs tridimensionels, comprenant des roses, du muguet, des fuchias, volubilis, boutons et baies, des feuilles plates et pliées, et de la fougère.
Brooklyn Museum Costume Collection at the MET

2016_08_12_072

 

Iris van Herpen (Pays-Bas, née en 1984) Robe automne 2012, haute couture
Impression 3D (stéréolithographie) époxide orange foncé par Materialise, sablée et pulvérisée à la main avec une résine technique transparente.

2016_08_12_075

 

Je vous invite à aller voir le reste de l'exposition dans l'album qui lui est dédié, il y a même des gros plans sur certaines structures et certaines broderies. Et les photos sont en plus grand format.

Posté par SophieDentelle à 06:57 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , ,

04 mars 2017

Quelques fleurs - 7 -

Pour la dernière partie de broderie c'est assez simple, il suffit de faire des motifs en sashiko sur les carrés non brodés. Aussitôt je vais chercher mon livre adéquat, Sashiko de Mary Parker chez LTA. Le livre explique une technique adaptée à la machine, mais peu importe, quand on a les dessins on peut aussi bien les faire à la main. Et puis le assez simple se transforme en recherche de motifs plus élaborés.

2017_03_03_06

 

Premier motif, sans nom, motif issu de kimonos anciens.

2017_03_03_01


Deuxième motif appelé Juji (dix ou croix emboîtées).

2017_03_03_02


Troisième motif  Manji (on voit encore les traces de craie mais ça partira au lavage final).

2017_03_03_03


Quatrième motif Chidori (pluvier)

2017_03_03_04

 

L'ensemble me plait assez comme ça, j'ai essayé de poser dessus rubans dentelles ou autres fioritures mais à chaque fois j'ai trouvé que ça n'allait pas.

2017_03_03_05

 

Fil pour sashiko Olympus et je n'en dirai pas plus, c'est tout en kanji.

Posté par SophieDentelle à 07:11 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags : ,