Dentelles de Sophie

04 décembre 2018

Blé et pin

Non je ne me suis pas trompée, c'est bien pin et pas pain. Aujourd'hui commencent officiellement les préparatifs de Noël, avec le blé qu'on met à pousser. Cette année je me suis inspirées de photos de graines germées (des lentilles) pour faire pousser mon blé dans une pomme de pin, enfin dans ce qu'il reste d'une pomme de pin de mon jardin. J'ai un pin parasol, et à ses pieds il n'y a que des morceaux de pommes de pain, il doit y avoir des écureuils. Mélange de terre et de graines de blé, vaporiser d'eau, on verra ce que ça donne. Je vous montrerai.

2018_12_04_01

Posté par SophieDentelle à 06:59 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,


30 novembre 2018

Réduis ton stock en novembre

tissus

La suite de la réduction du stock de tissus, après le mois d'octobre complètement neutre à nouveau, voici novembre.

Posté par SophieDentelle à 07:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

25 novembre 2018

Demi-surprise

Pour ma grande, 24 ans aujourd'hui, ça ne me rajeunit pas tout ça. Avec un simili choisi pour elle sans elle, mais qu'elle a vu et validé. Un modèle de sac choisi par elle, on ne le présente plus, Limbo de Sacôtin. Pour aller avec le simili, du bulgomme noir trouvé sur le marché d'Aubagne.

2018_10_30_01

 

J'ai entendu plusieurs fois "Mais c'est à l'envers", oui c'est à l'envers, mais je sais ce que je fais quand même. Et il a fallu bien réfléchir pour que ce soit à l'envers.

2018_10_30_02

 

Hop quand on replie c'est à l'endroit! Zip qui brille, la photo ne rend pas bien.

2018_10_30_03

 

Seule la doublure est une surprise.

2018_10_30_04

 

Bon, j'attends qu'elle se réveille et trouve son paquet pour avoir sa réaction, j'ai hâte!

Posté par SophieDentelle à 07:16 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , , ,

22 novembre 2018

Lequel est le mieux?

Il est temps d'utiliser ma modestie en dentelle.  Qu'est-ce qui est mieux?

Sur le premier bustier:

2018_11_18_11

 

Sur le deuxième bustier:

2018_11_18_22

 

NB: j'ai déjà décidé...

Posté par SophieDentelle à 07:21 - - Commentaires [13] - Permalien [#]
Tags : ,

21 novembre 2018

Deuxième bustier

L'encolure du premier bustier ne convient pas, j'essaie un autre bustier.

2018_11_18_19

 

Un peu long, il faudra le raccoucir.

2018_11_18_15

 

L'encolure baille, les côtés sont coupés dans le biais, il faudra les renforcer.

2018_11_18_18

 

J'ai placé les bretelles au milieu de chaque pièce dos, le patron ne comporte aucun repère de placement. Résultat, les bretelles tombent des épaules à chaque mouvement de bras, il faudra les mettre plus au centre.

2018_11_18_17

 

Modèle N magazine Fait Main août 1987. Bigre ça date encore plus (les vieux pots, les vieilles marmites, tout ça, bref des pépites dans les anciens numéros). Taille 34 en haut, 36 aux hanches. Toujours cette même housse de couette en lin (c'est que ça fait beaucoup de tissu une housse de couette 2 places!), boutons du marché.

(Pour celles qui suivent, si vous avez remarqué, j'ai mis comme titre deuxième bustier et non pas second bustier.)

Posté par SophieDentelle à 06:58 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , ,


20 novembre 2018

Premier bustier

Essai de bustier complètement hors-saison, coupé dans une vieille housse de couette en partie usée, en lin.

2018_11_18_08

 

Dos lacé façon corset, mais ce n'est pas un corset. 

2018_11_18_04

 

Biais Liberty Ed jaune, brides faite dans le même biais, du coup je me suis amusée à surpiquer de part et d'autre de chaque couture avec un fil jaune assorti au biais. 

2018_11_18_05

 

Ça baille devant...  

2018_11_18_09

 

Modèle A du magazine Fait Main de mars 2004. Bigre, ça date. Taille S.

Posté par SophieDentelle à 07:19 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

08 novembre 2018

Paris, me voilà

Ou plutôt voilà mon point de Paris.

2018_11_07_01

 

Maintenant on va faire didactique, on va détailler les erreurs.
1: un croisement oublié, et donc inversion entre la paire qui descend en diagonale et celle qui descend en verticale.
2: une grande boucle, sans doute un fil pris dans les épingles.
3: un fil du picot pris dans l'épingle du picot précédent.
4: j'ai complètement vasouillé dans le fond, je n'arrivais plus à me repérer dans mon graphe (oui pour le point de Paris j'ai besoin du graphe, ce n'est pas ma spécialité), j'ai improvisé pour avoir mes entrées et sorties de motif.
Et peut-être d'autres, je laisse la parole aux expertes en point de Paris.

2018_11_07_01_b

 

Et moi j'ai bien fini à temps, l'objectif était de libérer le carreau pour aller à Paris, faire de la Chantilly.

Posté par SophieDentelle à 07:14 - - Commentaires [15] - Permalien [#]
Tags : ,

06 novembre 2018

Un peu de Paris?

Un peu de Paris?

2018_11_02_01

 

Je veux évidemment parler du point de Paris.

2018_11_03_01

 

Vite, vite, je dois finir avant jeudi!

2018_11_04_01

 

Derniers points...

2018_11_05_01

 

Et maintenant il faut s'occuper du hérisson poilu!

2018_11_05_02

 

Modèle paru dans la pochette "Parijse Kant" (point de Paris) d'Irma Neyrinck-Van Herck, publiée en 1990. Je ne sais pas si elle est encore disponible. 72 paires soit 144 fuseaux en coton égyptien 120/2, 8 paires soit 16 fuseaux de cordonnet en lin Bockens 50/2, en fait j'en ai utilisé 22.

Posté par SophieDentelle à 07:09 - - Commentaires [11] - Permalien [#]
Tags : ,

05 novembre 2018

Mobile

Au mois de septembre j'ai été interpelée par de grandes affiches dans ma commune, faisant la promotion de l'opération Mobile sans ma voiture. Intéressant. Je regarde les conditions du dispositif: en échange de l'accès gratuit aux transports en commun de toute la métropole Aix-Marseille (en plus de ceux de ma communauté de communes qui sont gratuits pour tous, je l'ai déjà dit), et d'un crédit pour des vélos et des voitures en partage, il faut laisser sa propre voiture dans un parking pour le mois entier. Inenvisageable avec des enfants même un peu grands, il peut toujours y avoir une urgence. Mais j'ai voulu mener ma propre expérience pendant ce mois, et voir les trajets que je peux faire sans voiture personnelle.

Il y a déjà beaucoup de choses que je fais à pieds dans le village: la Poste, la boulangerie, le marché (on a un petit marché le jeudi matin avec un marchand de primeurs, une volaillère, un marchand de fromage et charcuterie, un poissonnier, et depuis deux semaines un boucher-charcutier), mon cours de sport, la médiathèque. Je peux aussi aller à pieds au supermarché en bas du village, l'aller-retour me prends 45 minutes. C'est faisable si les courses ne sont pas trop lourdes, pendant le mois d'octobre j'ai dû y aller en voiture une fois.

Je profite de la gratuité des transports en commun pour aller à Aubagne, en centre-ville ou dans la zone commerciale des Paluds, en car. En plus le car prend l'autoroute (payante), ce qui est plus rapide que moi en voiture (par la route). Souvent quand je parle des transports gratuits de la communauté de communes, on me rétorque que c'est payé par les impôts. Certes, et comme je paye mes impôts, et bien j'utilise mes impôts. Pendant le mois d'octobre je suis allée 4 fois en centre-ville et 2 fois en zone commerciale en car. Je suis aussi allée deux fois en centre-ville en voiture, pour cause de retour après la fin de service des cars, et une fois aux Paluds, pour courses lourdes à porter, soit en tout 80,4 km.

Le vendredi soir je vais chercher mon panier de légumes entre Saint-Savournin et Cadolive, à des horaires où les transports ne sont pas adaptés, et en plus c'est lourd. Une fois par mois, panier de légumes dans la voiture, sur le chemin du retour je passe par Gréasque faire des courses à l'épicerie itinérante et sans emballages "Au Poids Chiche". Au total pour le mois d'octobre ça représente 53 km.

Et là où les choses empirent, c'est pour l'activité de ma dernière. J'ai fait 6 allers-retours au club équestre pour les cours, soit 175,2 km. Je suis obligée de l'accompagner: pas de transport en commun pour aller au club équestre (quelle idée de mettre un club équestre en pleine nature aussi, peuvent pas brouter l'herbe entre les pavés les chevaux?). Mais ce n'est pas fini, c'est qu'il y a aussi les compétitions et les stages. Une compétition signifie qu'il faut être au club en général vers 6h du matin, mettre les chevaux dans le camion, mettre les affaires dans la voiture, aller sur le lieu de compétition en convoi, et le soir trajet retour. Il y a eu une compétition au Lion d'Or de Cuges-les-Pins, 72,2 km. Un stage aux écuries du Riboulam à Cornillon Confoux, et j'en ai profité pour aller jusqu'à Saint-Rémy, ce fut une grosse journée à 219,6 km.

J'ai aussi groupé accompagnement au club équestre et activité pour moi, pour 48,5 km, et une autre fois pour raison d'horaire j'ai dû aller chercher ma fille au lycée à Aubagne pour aller directement au club équestre, le tout pour 67,5 km.

Cela fait un mois à 716,4 km d'utilisation de la voiture, pour lesquels je ne peux pas faire autrement que de l'utiliser.

img331_Qahia

 

Mais ça vaut la peine: Pauline et Qahia ont fini classé et deuxièmes de leurs parcours à Cuges.

Posté par SophieDentelle à 06:58 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : ,

03 novembre 2018

Escapade automnale - 2 -

En ce moment et jusqu'à la fin de l'année dans le musée des Alpilles, une exposition intitulée Bête à Laine, sur les pas du Mérinos d'Arles. L'exposition, conçue en collaboration avec la Maison de la Transhumance, a pour objet de mieux faire connaître la filière lainière et de valoriser le patrimoine lié au pastoralisme.  L'exposition n'est pas très grande, deux salles au rez-de-chaussée du musée, et contient surtout des photos et peu d'objets.

Des quenouilles, XIXème siècle (Hey Aurore, ça ne pique pas tant que ça!)

2018_10_25_29

 

Dévidoir à bâti tournant, bois magnifiquement gravé au couteau, 1723 ou 1753 (il doit y avoir une date gravée quelque part mais pas très lisible).

2018_10_25_33

 

Une partie de l'exposition décrit les étapes de fabrication d'un drap de laine.

Laine feutrée, mélange de trois laines. Fabrication artisanale - Arlatine - Saint-Rémy-de-Provence.

2018_10_25_35

 

Laine lavée. Le lavage a pour but  de débarrasser du suint la laine brute. Le suint désigne l'ensemble des impuretés donnant à la laine non lavée son aspect et son odeur désagréables, son toucher lourd et poisseux, et qui l'empêcherait de se carder, de se filer, de se teindre et de s'apprêter d'une façon satisfaisante.

2018_10_25_36

 

Laine cardée. Les fibres textiles sont démêlées et peignées pour être parallélisées avant d'être filées. 

2018_10_25_37

 

Fils de laine. Les fibres sont étirées , tordues et assemblées pour faire le fil.

2018_10_25_38

 

Tissu de laine. Les fils verticaux -de chaîne- et le fils horizontaux -de trame- sont croisés pour faire un tissu.

2018_10_25_39

 

Tissu de laine grattée. L'opération de grattage, garnissage ou lainage est effectuée avec des chardons ou aujourd'hui rouleaux métalliques pour rendre le tissu doux et moelleux. Fabrication Brun de Vian-Tiran (je vous en ai déjà parlé).

2018_10_25_40

Posté par SophieDentelle à 07:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,