C'était dans les années 1970, place Piétri de Rabat. C'était une place charmante, avec sur le terre-plein central un marché aux fleurs. Aujourd'hui elle est toute bétonnée avec un parking souterrain, mais ce n'est pas le sujet.
A un bout de la place, un terrain disponible, et un projet immobilier. Pour pouvoir construire, il y a un eucalyptus qui gène, il va donc falloir l'abattre.
Un premier ouvrier monte avec une tronçoneuse, la met en route, et se blesse (se coupe la main ou un doigt, je ne sais plus).
Un deuxième ouvrier monte avec la tronçoneuse, arrivé en haut il met en route, commence à entailler une branche et voit le sang du premier.... Il s'arrête net: l'arbre saigne, les jnouns sont là, il ne faut pas le couper! Il redescend.
Après son récit, plus aucun ouvrier n'accepte de monter couper cet arbre. Et bientôt c'est toute la ville de Rabat qui défile pour venir voir cet arbre qui saigne et refuse d'être coupé.
Quand l'histoire arrive à Fès, l'arbre parle même....
Le projet immobilier a été interrompu, le temps de refaire les plans, pour que l'immeuble laisse sa place à l'arbre.
Aujourd'hui l'arbre qui saigne est toujours debout!

2007_08_18_07