Je voudrais commencer par remercier mes lecteurs, fidèles même pendant mon interruption momentannée de publication. Je voudrais aussi remercier toutes celles qui ont eu de gentils mots pour notre jeune chatte. En accord avec les filles, nous ne prenons pas d'autre chat (Domino a un frère et une sœur qui ne sont pas encore placés).
Après toutes ces aventures et mésaventures, c'est quand même un blog textile, reprenons donc le fil. Le courrier suit, et plusieurs magasines sont déjà arrivés ici:

2008_11_04_01


Fait Main, dont je n'ai jamais parlé, je suis abonnée depuis des années. Dans le numéro d'août j'aime bien les petites robes d'été fleuries. Dans le numéro de septembre j'aime bien un ensmble en lin, un sac porte-bouteilles, le reste fait un peu trop 'automne' pour mon climat. J'ai en même temps reçu le bulletin de réabonnement, j'hésite, je ne vais utiliser que la moitié des numéros... Mais je crois que je vais renouveler, je sens que la machine à coudre va fonctionner à plein régime ici, vu ce qu'il y a en magasin...
Marie-Claire Idées, je suis abonnée aussi. J'ai à peine eu le temps de le feuilleter, pas eu le temps de mettre des PostIt à toutes les pages intéressantes, que j'apprends sur le forum MCI que le numéro d'hiver est déjà arrivé chez les abonnées (il doit être en chemin entre Nîmes et Cayenne).
VÄV Magasinet, j'aime bien un jeté de canapé avec un motif réalisé grâce à des fils de différentes grosseurs, inspiré de la tradition du Dalarna. Comme d'habitude, les motifs qui me plaisent se font avec plus de pédales que n'en a mon métier, mais je devrais pouvoir me débrouiller à le faire, quitte à appuyer sur plusieurs pédales à la fois. Le magasine parle aussi beaucoup de la grande rencontre des tisseuses, dont on aura des compte-rendus dans le prochain numéro je suppose.
La Dentelle numéro 114, avec une jolie guipure et des dentelles d'inspiration renaissance.
Kant numéro 3 avec une jolie Binche.
Et j'ai gardé pour la fin, le Bulletin OIDFA numéro 3, j'en avais entendu parler sur le forum des dentellières car il contient des surprises.