J'ai hérité de draps anciens, que je n'avais jamais utilisé car la couette, c'est quand même plus pratique, mais que j'ai garés précieusement. Allant sous les tropiques je me suis dit chic, des draps en lin quand il fait chaud, ça doit être agréable. En ouvrant le fameux carton, j'ai découvert que beaucoup étaient trop étroits (pour mon lit de 160) et beaucoup étaient en coton. Et puis je me retrouve avec tout plein de taies de traversin, en lin cette fois, que je vais transformer en taies d'oreiller.
Parmi les draps en coton, celui-là, un coton vert pâle, avec de belles broderies dessus, et qui est assez grand pour que je puisse l'utiliser.
Ourlet appliqué au point de Paris,

2008_11_12_01


applications au point de Paris,

2008_11_12_03

 

2008_11_12_08

 

2008_11_12_09

 

2008_11_12_06


appliqué-désappliqué (c'est à dire que c'est la partie évidée qui forme le motif)

2008_11_12_05


plumetis

2008_11_12_07

 

2008_11_12_02

 

2008_11_12_04


et la magnifique fleur centrale avec grille au milieu.

2008_11_12_10



Si je me souviens bien ce doit être le travail de la tante de ma grand-mère maternelle.