Aujourd'hui s'ouvrent les jeux olympiques de Sotchi. Avez-vous vu les bannières de ces jeux? Ces bannières sont un assemblage, façon patchwork, de motifs issus des arts et traditions populaires de la Russie.

sochi_patchwork-600x305

Regardez bien attentivement, surtout en bas à droite de la bannière bleue:

sochi_patchwork-600x305_b

C'est de la dentelle de Vologda! Voici le morceau de dentelle qui a inspiré ce triangle, ainsi que la traduction en français de l'explication donnée sur le site officiel. (Je n'ai pas trouvé de version française). 

vologda_pop

 "Ces dentelles sont appelée peintures gelées de l'hiver nordique. Les modèles de dentelle d'un blanc de neige sont devenus populaires en Europe à la fin du XVIIIème siècle. Les femmes de tous pays rêvaient d'une robe ornée de dentelle de Vologda. Aujourd'hui encore, beaucoup d'étrangers pensent que les dentelles russes sont faites exclusivement à Vologda.
Pour sa fabrication, on n'utilise que deux fils, le principal et la trame. On utilise un fil les crochetages et plusieurs pour les lacets.On peut avoir jusqu'à 60 fils pour une seule pièce et parfois plus.
Chaque fil est enroulé sur un bâtonnet de bois appelé fuseau. La dentellière attache le fil sur le fuseau, le place sur ses genoux, et le roule plusieurs fois jusqu'à obtenir la bonne grosseur.
Puis la dentellière place le Kuftyr, un coussin en tissu rempli de paille, sur un support spécial, après l'avoir recouvert d'un papier percé. Ce papier est la clef de la réussite pour un modèle de qualité. En mettant les fils sur les trous du patron, la dentellière tourne les fuseaux et croise les fils.
De la même façon qu'une carte perforée donnait des instructions aux ordinateurs, le papier perforé définit la forme de la dentelle. Au XIXème siècle, cet art était aussi prestigieux qu'un travail d'orfèvre.
Un beau motif pouvait faire de son propriétaire un homme riche. Tous les villages ont cotisé pour avoir les moyens de faire une nouvelle dentelle. Puis ils sont allés au marché et ont donné l'argent récolté pour avoir une copie du carton perforé. Ces dessins n'étaient pas toujours précis. C'est pour ça que les dentelles dans les villages ont souvent un motif imprécis."