Avant de partir, j'avais prévu quelque chose pour occuper mes mains, non pas dans l'avion (on ne peut presque plus rien faire en avion) mais sur place, au cas où je m'ennuierais. Juste des aiguilles cirdulaires, deux pelotes de laine Rico noire et une bobinne de fil lurex argenté. 200 ou 220 mailles, je ne sais plus et je ne vais pas recompter, en rond en côtes 1/1. Ne croyez pas que j'ai fait tout ça en Australie, en fait je me suis tellement pas ennuyée qu'au retour de voyage j'avais fait deux rangs. Et même en faisant bien attention, j'ai trouvé le moyen de le vriller. Heureusement, pour un snood ce n'est pas grave, on peut même dire que c'est fait exprès. Le snood est une copie de celui (honteusement acheté et très mal fait en plus) que Pauline piquait régulièrement à sa grande sœur, maintenant chacune le sien.

2015_03_07_01

Voilà, cet article marque la fin de mon voyage en Australie d'un point de vue textile. Voulez-vous en savoir plus? Voulez-vous que je vous raconte le voyage d'un point de vue plus touristique?