Juillet

2016_06_30_30

Juillet est le mois le plus chaud de l'année, nous avons choisi du bleu ciel. Bleu ciel est la couleur du ciel, de la mer, où nous plongeons pour chercher de la fraîcheur dans les vagues. Les vague de la mer sont pleines d'habitants et parmi eux, comme le disent les contes de fées, des sirènes. Qui ne connait la triste histoire de la sirène changée en mousse à la fin de sa tragique hsitoire d'amour? Ce conte nous a inspirées pour cette robe. La robe contient du bleu clair dans toutes ses nuances, dans la dentelle du col, du bracelet, du masque et de l'éventail. La robe est plus moderne, comme celle de janvier.  De la coiffe, les vagues tiennent des coquillages, des étoiles de mer, des poissons et des hypocampes qui s'entrelacent harmonieusement. Grille et mat se mélangent, ainsi que du lacet, et dans les remplissage des cordes et des grains d'orge. Les fils sont de coton, lin et lurex, des perles sont ajoutées en décoration.

 

Août

2016_06_30_32

Nous avons longuement réfléchi au thème qui représernterait le mieux le mois d'août. Finalement, nous nous sommes souvenu des nuits romantiques, où nous avons toutes, au moins une fois dans notre vie, tourné le regard vers le ciel étoilé. On dit que pour chaque étoile filante vue le soir de la Saint Laurent, on fait un vœu et il se réalise. Vous pouvez voir quelques étoiles que nous avons attrapées pour vous sur le masque et l'éventail. Un grain de maîs après l'autre et voici le pain, une étoile après l'autre et voici l'éventail. La couleur orange est symbole d'un été chaud, des jolis couchers de soleil, et des blés mûrs. La robe convient aux dîners habillés, emme était à la mode en Italie pendant la deuxième moitié du 18° siècle. L'encolure du corsage et les larges manches sont ornées de mètres de dentelle Cluny en coton. Sur l'éventail et le masque on voit du lacet d'Idrija, du mat à deux bords, du lacet large et des cordes.

 

Septembre

2016_06_30_34

2016_06_30_35

Pour septembre nous avons choisi du rouge bordeaux, qui représente le mieux l'automne qui repeint la nature avec ses pinceaux invisibles et nous rappelle le temps des vendanges et que le jus doit fermenter dans les celliers. En 1909 Londres est exceptionnel dans le monde de la mode. Les stylistes adoptent le goût anglais typique, l'inspiration parisienne, et réussissent à créer des robes bien plus pratiques et mettebles que les parisiennes. Les tailleurs italiens imitent leurs confrères français, malgré cela ils suivent les tendances de Vienne et Londres. La robe date de cette époque et elle est vraiment moderne et élégante pour l'époque. La traîne disparait et le corsage devient plus long. Les accessoires, en particulier les chapeaux, sont très importants et souvent extravagants. Nous les avons volontairement mis de côté pour ne pas cacher les masques. Le masques, les éventails et la dentelle de ma ronbe sont en coton, en mat à deux bords, mat et remplissages de fond clair.