11 mai 2021

Du pain et du fromage

Le repas sans fin: quand on reprend du fromage pour finir le morceau de pain. Puis reprendre du pain pour finir le fromage. Puis reprendre du fromage pour finir le pain. Puis... Jusqu'à ce qu'il n'y ait plus de pain. Ou plus de fromage. C'est la même chose avec l'éponge bambou: quand j'ai cousu des lingettes démaquillantes, j'ai découpé trop de carrés de tissu. Donc j'ai racheté de l'éponge bambou pour faire d'autres lingettes.

2021_05_04_03

 

Devinez quoi, il me reste de l'éponge bambou. Il va falloir que je découpe encore quelques chutes de tissus.

Posté par SophieDentelle à 06:37 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,


05 mai 2021

Fin des collants

J'ai filé mes derniers collants. En temps normal ce n'est pas dramatique et j'en rachète. Mais en ce moment les magasins n'ont plus le droit de vendre des collants. Alors qu'il fait encore froid. En vérité, dans mon supermarché, ils ont juste mis un papier disant que les produits ne peuvent pas être vendus, je prends ma boîte de collants et ça passe à la caisse. Mais cette pénurie personnelle tombe bien, en tous cas elle a déclenché une réflexion sur ces collants jetables, et j'ai décidé de m'en passer. Mais comme il fait encore froid, je ne vais pas rester jambes nues, je vais passer aux collants plus épais, appelés autrefois collants sans pieds, aujourd'hui appelés leggings. N'ayant pas accès à mes revues de couture (les cartons de livres ne sont pas ouverts), j'ai fait une recherche de patron gratuit. Recherche qui m'a menée à une marque et un patron aujourd'hui disparus, et de surcroît suspecté de plagiat, donc aucun lien à indiquer.

J'ai acheté trois coupons de jersey coton dans des couleurs neutres pour ce projet. Trois coupons d'un mètre, je pensais pouvoir couper deux paires de collants dans chaque coupon. J'ai commencé par le bleu, en pliant mon tissu pour obtenir ma jambe gauche et ma jambe droite. Mais je n'avais pas la largeur suffisante (ou la hauteur en décalant les pièces) pour couper les quatre jambes. Bon, tant pis, je me lance dans la couture des premiers collants. Verdict: la ceinture est inefficace, elle ne maintient rien du tout, quand je marche les collants retombent sur mes chevilles et le long des jambes, et la fameuse ceinture se retrouve à couvrir à peine les fesses. Je sais, ce ne sont pas des leggings pour être des pantalons, mais pour être des collants, donc sous une robe ou jupe ça ne se verra pas. Mais c'est quand même gênant.

2021_05_02_02

 

Forte de cette expérience, j'ajoute la hauteur de la ceinture au patron de la jambe, et je rajoute une mini ceinture, plus courte, dans laquelle je peux glisser un élastique. D'autre part je décalque deux fois mon patron de jambe, c'est plus facile pour essayer de placer deux collants. J'étale entièrement mon coupon gris par terre, je pose mes pièces, et bingo je peux couper deux collants.

2021_05_02_01

 

Plus confiante, j'étale mon coupon beige sur la table en pensant capitaliser sur ma victoire précédente, raté dans le beige je n'ai pu couper qu'une paire de collants. Mais c'est dans ce coupon que je peux tailler les ceintures, il ne reste pas assez de gris pour ça. Du coup j'ai aussi ajouté la mini ceinture par dessus la ceinture du bleu, ça fait comme un empiècement doublé.

2021_05_02_04

 

Maintenant que j'ai tous ces collants, la bonne nouvelle c'est qu'on est au mois de mai, on peut enlever un fil. Au hasard un fil nylon. En attendant d'avoir à nouveau le droit d'en acheter. Ce que je ne ferai plus.

Posté par SophieDentelle à 06:44 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : , ,

20 avril 2021

Doublure

Ma poupette qui achète une tunique et qui ne veut pas la mettre parce qu'elle est trop transparente. Tu peux me faire une doublure maman? Après examen de la tunique oui, la coupe est simple, pas de pince, le patron facilement relevé directement sur tissu à la craie tailleur, et hop. Je l'enfile par dessus une robe foncée pour bien voir la différence entre le corps, doublé, et les manches, laissées transparentes. La robe est plus grande que la tunique, ce n'est pas joli, mais on voit que l'objectif est atteint.

2021_04_17_02

Posté par SophieDentelle à 07:34 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,

16 avril 2021

Les étiquettes

Vernon Subutex de Virgine Despentes.

"Qui est Vernon Subutex ?
Une légende urbaine.
Un ange déchu.
Un disparu qui ne cesse de ressurgir.
Le détenteur d'un secret.
Le dernier témoin d'un monde révolu."

Vernon_Subutex

Vous vous demandez bien ce que ce livre vient faire avec une thématique textile. Et bien dans le tome 3, un chapître raconte le point de vue de Xavier, l'un des personnages.

"Est-ce que quelqu'un peut lui expliquer pourquoi les fabricants de vêtements cousent des étiquettes qui grattent au niveau de la taille? C'est à croire qu'ils font des études pour trouver la matière qui t'irritera le plus possible. Et même si tu découpes le truc avec un petit ciseau, au plus près du tissu, en te concentrant à fond - ça gratte quand même. Xavier aimerait retrouver le salaud qui s'amuse à faire ça, et lui péter les deux jambes, pour voir si ça le fait toujours autant rigoler de pourrir la vie des gens qui achètent ses fringues."

Bon, je ne suis pas aussi violente, je ne souhaite casser les jambes de personne, mais j'adhère totalement à cette analyse de l'étiquette qui gratte la taille. Elle est mal placée, et en plus elle est en plastique. Un argument de plus pour coudre soi-même.

Posté par SophieDentelle à 06:42 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,

27 janvier 2021

Tunique à nœud et basque

Voilà bien longtemps qu'un modèle Fait Main ne m'avait pas attirée. Dans le magazine de janvier 2021, j'ai repéré une tunique à basque avec un système de nœud qui m'a bien plu. Aussitôt décalqué. Pour la réalisation, je sors un coupon de coton acheté il y a bien longtemps. Mon coupon fait 1,50 m en 140 de large, le métrage préconisé pour la taille S est d'1,40 m, donc ça passe. Sauf que, dans le magazine, il y a la même base déclinée en top sans manches, et en robe avec manches. Et avec une encolure assez près du coup, je veux des manches. Je décalque donc les manches de la robe.

Premier problème: je n'arrive pas à tout caser dans mon coupon, j'ai déjà du mal avec juste les pièces de la tunique, il me reste juste de quoi faire une manche mais pas deux. Mais je veux des manches. Je pars du patron d'emmachure pour dessiner des manches tulipe en deux parties, pensant qu'avec mes chutes je peux plus facilement caser des petites pièces qu'une grande manche. Raté, je peux placer trois pièces sur quatre. Mais je veux des manches. Après une nuit de réflexion, je me décide pour des mini manches, qui couvrent juste le dessus de l'épaule. Cette fois il me reste de quoi couper mes deux manches. Et c'est parti pour la phase couture. (Les deux pans se croisent pour former des plis remplaçant les pinces poitrine.)

2021_01_24_05

 

Deuxième problème: les explications, dès l'étape 1: "Plier la partie avant du bâtiment de gauche 1 l'un sur l'autre. Surpiquer les bords longs A à partir de la ligne du patron B et l'extrémité." Vous êtes sérieux Fait Main? En regardant les explications de la robe: "Replier le Nœud du devant-gauche 1 l'un sur l'autre. Surpiquer les bords longs A à partir de la ligne du patron B et l'extrémité." Est-ce que Fait Main a donné quasiment la même traduction à deux traducteurs différents par jeu? Pour voir? C'est un bizutage? Il y en a un qui va être licencié... (Les pans noués devant comme sur la version robe.)

2021_01_24_06

 

Troisième problème: au moment de monter la basque sur le haut devant, la basque est plus longue de quasiment 16 cm. Gros problème. Je verifie ma planche patron, et cette fois c'est moi qui ai fait une grosse bourde. La pièce est la même pour la tunique et pour la robe, il faut copier jusqu'au repère pour la tunique et la pièce entière pour la robe. J'ai bien copié jusqu'au repère, mais j'ai copié le bas de la pièce et non pas le haut. Et évidemment le bas est beaucoup plus grand que le haut, c'est pour ça que je n'avais plus assez de tissu pour des manches. (Les pans noués derrière.)

2021_01_24_08

 

Quatrième problème: nulle part dans les explications il n'est dit de coudre les épaules. Je l'ai fait après les coutures des côtés.

2021_01_24_10

 

Bon, finalement j'aime bien mes demi-manches. Je trouve quand même un peu bizarre la façon de se placer des plis qui remplacent les pinces poitrine.

2021_01_24_13

 

Bouton du stok et bride faite main, un simple feston sur quelques fils lancés.

2021_01_24_14

 

Propreté avec un biais pas trop mal assorti Mondial Tissus. Avec tous mes déboires je n'avais pas assez de tissu pour y couper le biais necessaire.

2021_01_26_01

 

Modèle 17 Fait Main janvier 2021.

Posté par SophieDentelle à 07:22 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , , ,


27 décembre 2020

Housse

Pour faire une surprise de Noël, j'ai cousu une housse de chauffeuse-lit d'appoint. Comme j'en avais fait la critique, la housse d'origine de sa chauffeuse était mal en point. Ma critique de l'époque concernait ce genre de produit en général, pas cette chauffeuse en particulier, mais elle n'a pas échappé à la règle, le non-tissé était en piteux état. Seule consigne: du bleu pour aller avec sa chambre. Le modèle n'est pas le même que celui que j'ai conçu, les mesures non plus, donc mon tuto de l'époque a servi de trame plus que de patron, mais l'idée est la même. Au final ça donne un tas assez mou et étrange que j'ai mis dans un colis et posté.

2020_12_22_01

 

Et finalement ça va! Ouf! Bon, c'est tout ce que je peux vous montrer, les autres photos reçues comportant le propriétaire de la chauffeuse visiblement ravi. Pas de photo déplié, pas de photo de l'arrondi qui m'a causé pas mal de stress.

housse

Posté par SophieDentelle à 07:09 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

27 septembre 2020

Encore des masques

Pour mes étudiants (et oui ça y est je n'ai plus que des étudiants), il a fallu que je me remette à coudre des masques, en prenant en compte l'évolution de la situation: il n'est plus question de faire des masques trois couches bien épais comme la première fois, ce sont juste des masques simple couche en tissu, pas des becs de canard, un peu plus petits, un peu plus respirants, pour tenir une demi journée de transport plus cours.

2020_09_26_01

 

Un peu mieux que la première version vraiment trop grande, mais je préfère quand même mes becs de canard.

2020_09_26_02

Posté par SophieDentelle à 06:52 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

14 septembre 2020

Barboter

Pour une petite Emma née au début de l'été, une barboteuse. C'est le vêtement idéal pour commencer à crapahuter en été, donc je l'ai faite en taille 1 an pour l'été prochain. Je l'avais déjà cousue, dans un autre tissu, pour ma poupette, au temps de la préhistoire des appareils photo avec pellicule et avant les blogs, je parle donc par expérience, elle est super. En cherchant des boutons dans le magasin, je suis tombée sur cet assortiment, et je me suis amusée à placer les boutons de différentes couleurs.

2020_09_12_04

 

De dos, on peut croiser les bretelles si on veut, on peut mettre un tee-shirt assorti, vu le tissu la maman aura du mal à choisir une couleur de tee-shirt parmi toutes les couleurs possibles avec ce tissu.

2020_09_12_06

 

À un an on a encore des couches, il faut pouvoir les changer facilement, d'où les boutons pressions à l'entrejambe.

2020_09_12_05

 

Et pour le côté "pro", je joins des boutons de rechange. 

2020_09_12_07

 

Patron Arthur de L'Enfant Roi, reste de tissu d'une robe de ma poupette.

Posté par SophieDentelle à 07:09 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , ,

10 septembre 2020

Après la douche

Après la douche, prendre une serviette et s'enrouler dedans, hmmmm... Rester quelques minutes secondes, le temps de profiter un peu, mais pas trop, il y a toujours une longue journée derrière, donc prendre la serviette par les deux bouts pour se sécher le dos en frottant et entendre un crrrrac...

2020_09_08_01

 

Dommage de jeter une grande serviette pour juste une déchirure sur un côté, donc réparation des serviettes. Bleue pour madame, rose pour monsieur. Et faire attention au tissu choisi: celui à carreaux (chutes d'une chemise) qui s'hamonise avec les deux serviettes, rose pour madame, bleue pour monsieur, contient du synthétique et ne sèche pas bien.

2020_09_09_01

2020_09_09_02

 

Chutes de divers projets. Bon alors finalement, qui a la serviette bleue, qui a la serviette rose?

Posté par SophieDentelle à 06:47 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,

28 août 2020

Ma petite robe d'été - 3 -

Allez, du courage bis pour reprendre cette robe d'été... Il faut défaire: la couture de la doublure sur la taille (couture main, facile), du zip invisible (grr), le montage de la jupe sur le bustier (ça va), le fameux biais d'ourlet que je ne voulais pas découdre (3,35m, deux coutures machine), les côtés de la jupe. J'en ai profité pour enlever les baleines, cousues sur les marges de la doublure, elles me rentraient dans les côtelettes. Je recoupe donc les panneaux de jupe à la bonne dimension et je recouds tout ça. Nouveau passage en machine, nouvel essayage et rebelotte, ça pendouille trop devant et derrière. La seule solution: il faut marquer l'arrondi, mais je ne peux pas le faire moi-même. J'ai essayé avec les petites mains disponibles à la maison, ce n'était pas assez précis, les épingles trop éloignées les unes des autres et pas bien horizontales. Heureusement que je fréquente un peu la noblesse. J'ai profité d'une après-midi couture chez un Vicomte (bien avant le confinement), j'ai apporté ma robe et mes épingles et c'était fait.

2020_08_25_24

 

J'ai bien fait de persévérer, le résultat est une association modèle-tissu réussie et une robe très agréable à porter pour l'été.

2020_08_25_15

 

Le fameux biais d'ourlet donne un poids au tissu et participe au joli mouvement de la jupe quand je bouge, sans se soulever outre mesure les jours de mistral.

2020_08_25_06

2020_08_25_07

Posté par SophieDentelle à 07:06 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , ,