17 septembre 2019

Tableaux de tissus

Ma poupette avait flashé sur un tissu d'ameublement, sur le thème de la mer, fait de carrés différents. Elle voulait l'utiliser en décoration. Le problème c'est qu'il a fallu en acheter un mètre, en partant de motifs coupés en plein milieu.
Les lignes blanches entre les carrés étaient vraiment très étroites, à peine une valeur couture, et à couper en deux en plus. Donc nous y avons mis une bande thermocollante avant découpe, pour que ça ne s'éfiloche pas trop.
Ensuite c'est le papa qui a œuvré pour agrafer les carrés sur des châssis.

2019_09_13_01

Posté par SophieDentelle à 06:39 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , ,


06 septembre 2019

Poya

Je vous présente Poya.

2019_08_30_01

 

Poya a eu cinq mois le 30 août, et elle est arrivée chez nous le 29. Poya ne nous appartient pas, elle appartient à Cécidev. Elle devait rester chez nous un an, pendant lequel nous devions lui apprendre à être sage, marcher à côté de nous, prendre le car, et toutes sortes de choses utiles pour son futur maître ou maîtresse.

Ce message était prévu pour le 30 août dernier, sa publication annulée au dernier moment. En effet Poya est retournée à l'association, et doit maintenant être dans une autre gentille famille. Malheureusement, le temps de son séjour chez nous, j'avais au mieux les yeux rouges et qui picotent, au pire les yeux qui brûlent et les paupières enflées, en cette saison où nous vivons toutes fenêtres ouvertes, il était donc impossible de la garder.

oeil2

Posté par SophieDentelle à 06:46 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags :

24 mai 2019

La belle époque: les métiers

On continue la promenade dans la vieille ville d'Aubagne et les vieux métiers, avec une cardeuse (vous croyez qu'il y avait des tags à l'époque? Pas moyen de prendre une photo correcte!)

2019_05_19_15

 

Pour carder cette belle toison, qu'ensuite on va pouvoir transformer en fil avec le rouet (et des plastiques, il y en avait à l'époque?)

2019_05_19_17

 

Fil qu'on va pouvoir tisser puis coudre (et là vous avez une idée de la disposition des lieux, avec la grande question existentielle de la photographe: tag ou plastique? Plastique ou tag?)

2019_05_19_16

 

ou bien denteller! (Ah mais mettre une mécanique sur un carreau ancien, faut le faire!)

2019_05_19_18

 

(Râleuse moi? Non, jamais... Juste observatrice.)

Posté par SophieDentelle à 07:18 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : ,

06 mai 2019

Oyez concours

Grand concours sur le site Diy District, il suffit de cliquer sur la photo et vous y êtes. Presque. Bonne chance (mais vous m'en laissez une quand même?). Allez, je suis gentille, je vous laisse la machine, moi je bave sur les tissus japonais...

BanniereTissus (1)

Posté par SophieDentelle à 06:36 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , ,

10 mars 2019

La dentellière à la pointe de la technologie

Quand on va à un couvige, ou qu'on fait de la démonstration, dans ces grandes salles d'exposition ou salles polyvalentes, l'éclairage n'est pas adapté à la dentelle aux fuseaux. Je me suis donc précipitée chez Lid! un début juin, pour une vente de petites lampes à led, et elles sont top. Pliables, pliées elles ne prennent presque pas de place, dépliées elles éclairent exactement l'endroit souhaité, rechargeables sur prise USB (ou secteur avec un adaptateur). Je suis très contente de ma lampe.

2019_03_07_01

 

Sauf qu'elle était fournie avec une rallonge toute petite. 54 cm à peine. Un peu juste au cours, quand on partage un multi-prise. Alors j'ai offert une rallonge à ma lampe, mais pas n'importe quelle rallonge. Une rallonge d'1,27m, et qui mesure aussi en pouces de l'autre côté.

2019_03_19_01

 

Cette fille achète vraiment n'importe quoi, et c'est pas la première fois. Rallonge trouvée chez Flying Tiger.

Posté par SophieDentelle à 06:38 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
Tags : , , , ,


18 février 2019

Vrai ou faux anniversaire

Hier sur la page d'accueil de canalblog:

blog-anniv

le 17 février est effectivement la date de mon inscription ici, même si ce n'est pas la date à laquelle je fête l'anniversaire de mon blog, je prends en compte mes débuts de blogueuse, depuis mon premier blog que j'ai rappatrié ici. Merci quand même CB!

Posté par SophieDentelle à 06:41 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : ,

09 février 2019

Le fil fantôme

Raté à sa sortie en salle, j'ai emprunté le film Phantom Thread à ma médiathèque. L'histoire se passe à Londres, dans les années 1950, dans une maison de haute couture. Elle est inspirée de la vie de Cristóbal Balenciaga, mais qui n'a fait qu'un bref séjour à Londres. Je m'attendais donc à de longs passages avec de la couture, je n'ai pas été déçue. Mais j'ai été aussi surprise par deux passages qui mettent en lumière la dentelle.

Le premier passage à 40'20" de film (je suis précise), le couturier Reynolds Woodcock présente à Alma une dentelle:

Phantom_1

"C'est une dentelle aux fuseaux flamande du 17° siècle. Elle est très rare, et très précieuse. Je l'ai préservée à Anvers, pendant la guerre. Depuis j'attendais le bon moment pour la mettre en valeur."
"This is Flemmish bobbin lace from the late 1600. It's very rare, very precious. I rescued it from Antwerp during the war. I've been waiting for the right moment to make something with it."

Plus loin, à 42' de film, une scène se passe lors d'un défilé de présentation de collection. La collection est présentée dans ce qui ressemble à un appartement, les mannequins portent une pancarte avec le numéro de la robe, et défilent devant les fidèles clientes assises sur des chaises disposées presque tout le tour de la pièce, rien à voir avec les podiums que nous connaissons aujourd'hui. Alma porte une robe qui est commentée dans le défilé complet, qu'on peut voir dans les bonus.

Phantom_2

"Alma porte un ensemble d'hôtesse de couleur bordeaux avec un chemisier de laine et une jupe de voiles de soie assortie, garnie de dentelle d'Alençon."
"Alma wears a claret-colored hostess ensemble with a wool jersey blouse and a matching silk veil skirt, trimmed with Alençon lace."

Posté par SophieDentelle à 07:07 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : , ,

26 janvier 2019

Dentelle de fer

La série à succès "Game of Thrones" a accompagné quelques unes de mes soirées de dentelle, du moins de façon sonore car je faisais de la dentelle dans mon atelier pendant que ma famille regardait dans la pièce d'à côté. En version originale je précise, c'est pourquoi je mets le titre original. 

Fidèle à ce que j'aime bien faire, j'ai voulu lire les livres avant de regarder la série. En version française, trouvée dans ma bibliothèque municipale. Je vous livre un (très court) extrait, dans le premier volume "A Game of Thrones", livre II "le Donjon Rouge", 19ème chapître "Daenerys":
"Des esclaves passèrent, avec des carreaux de dentelles compliquées, des coupons de lainages aux vives couleurs: tout Myr derechef."

Des dentelles compliquées, ça me parle! Mais quand même, il y a parfois le biais de la traduction, donc je suis allée à la source, c'est à dire à la version originale:
"She saw slaves carrying bolts of intricate Myrish lace and fine wools in a dozen rich colors."

Myr est une ville renommée pour son artisanat textile.

Poursuivons la lecture: dans le deuxième volume "A Clash of Kings", livre I "La Bataille des Rois", 11ème chapître "Theon":
"J'ai du poivre, des tissages de cuir, un ballot de dentelles de Myr, des miroirs pour dames, une paire de harpes de Villevieille plus mélodieuses que vous n'en avez jamais entendu."
"I have pepper, woven leathers, a bolt of Myrish lace, mirrors for milady, a pair of Oldtown woodharps sweet as any you ever heard."

A nouveau dans le deuxième volume "A Clash of Kings", livre I "La Bataille des Rois", 17ème chapître "Tyrion":
"En achetant de la laine dans le nord, du lin dans le sud, des dentelles à Lys pour les stocker, les teindre, en régir la circulation, les vendre.
"He bought wool from the north and linen from the south and lace from Lys, stored it, moved it, dyed it, sold it."
(Tiens, je croyais que la dentelle venait de Myr, pas de Lys?)

Encore dans le deuxième volume "A Clash of Kings", livre II "L'ombre maléfique", 19ème chapître "Daenerys":
"Avec les capitaines de cargos se déversaient aux pieds de Daenerys desntelles de Myr et safran de Yi Ti, ambre et verredragon d'Asshai, sacs d'espères avec les négociants, bagues et chaînes avec les orfèvres."
"Trader captains brought lace from Myr, cheste of saffron from Yi Ti, amber and dragonglass out of Asshai."

Toujours dans le deuxième volume "A Clash of Kings", livre III "L'invincible forteresse", 21ème chapître "Sansa":
"Des atours pareils de satin turquoise rehaussé de vair enjolivaient jusqu'à lady Tanda et ses filles, tout comme lord Gyles le mouchoir incarnat de soie bouillonné de dentelle d'or où enfouir ses quintes."
"Even Lady Tanda and her daughers looked pretty in matching gowns of turquoise silk and vair, and Lord Gyles was coughing into a sqaure of scarlet silk trimmed with golden lace."

Et pour l'instant je suis dans l'attente du troisième volume.

Posté par SophieDentelle à 06:26 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

05 novembre 2018

Mobile

Au mois de septembre j'ai été interpelée par de grandes affiches dans ma commune, faisant la promotion de l'opération Mobile sans ma voiture. Intéressant. Je regarde les conditions du dispositif: en échange de l'accès gratuit aux transports en commun de toute la métropole Aix-Marseille (en plus de ceux de ma communauté de communes qui sont gratuits pour tous, je l'ai déjà dit), et d'un crédit pour des vélos et des voitures en partage, il faut laisser sa propre voiture dans un parking pour le mois entier. Inenvisageable avec des enfants même un peu grands, il peut toujours y avoir une urgence. Mais j'ai voulu mener ma propre expérience pendant ce mois, et voir les trajets que je peux faire sans voiture personnelle.

Il y a déjà beaucoup de choses que je fais à pieds dans le village: la Poste, la boulangerie, le marché (on a un petit marché le jeudi matin avec un marchand de primeurs, une volaillère, un marchand de fromage et charcuterie, un poissonnier, et depuis deux semaines un boucher-charcutier), mon cours de sport, la médiathèque. Je peux aussi aller à pieds au supermarché en bas du village, l'aller-retour me prends 45 minutes. C'est faisable si les courses ne sont pas trop lourdes, pendant le mois d'octobre j'ai dû y aller en voiture une fois.

Je profite de la gratuité des transports en commun pour aller à Aubagne, en centre-ville ou dans la zone commerciale des Paluds, en car. En plus le car prend l'autoroute (payante), ce qui est plus rapide que moi en voiture (par la route). Souvent quand je parle des transports gratuits de la communauté de communes, on me rétorque que c'est payé par les impôts. Certes, et comme je paye mes impôts, et bien j'utilise mes impôts. Pendant le mois d'octobre je suis allée 4 fois en centre-ville et 2 fois en zone commerciale en car. Je suis aussi allée deux fois en centre-ville en voiture, pour cause de retour après la fin de service des cars, et une fois aux Paluds, pour courses lourdes à porter, soit en tout 80,4 km.

Le vendredi soir je vais chercher mon panier de légumes entre Saint-Savournin et Cadolive, à des horaires où les transports ne sont pas adaptés, et en plus c'est lourd. Une fois par mois, panier de légumes dans la voiture, sur le chemin du retour je passe par Gréasque faire des courses à l'épicerie itinérante et sans emballages "Au Poids Chiche". Au total pour le mois d'octobre ça représente 53 km.

Et là où les choses empirent, c'est pour l'activité de ma dernière. J'ai fait 6 allers-retours au club équestre pour les cours, soit 175,2 km. Je suis obligée de l'accompagner: pas de transport en commun pour aller au club équestre (quelle idée de mettre un club équestre en pleine nature aussi, peuvent pas brouter l'herbe entre les pavés les chevaux?). Mais ce n'est pas fini, c'est qu'il y a aussi les compétitions et les stages. Une compétition signifie qu'il faut être au club en général vers 6h du matin, mettre les chevaux dans le camion, mettre les affaires dans la voiture, aller sur le lieu de compétition en convoi, et le soir trajet retour. Il y a eu une compétition au Lion d'Or de Cuges-les-Pins, 72,2 km. Un stage aux écuries du Riboulam à Cornillon Confoux, et j'en ai profité pour aller jusqu'à Saint-Rémy, ce fut une grosse journée à 219,6 km.

J'ai aussi groupé accompagnement au club équestre et activité pour moi, pour 48,5 km, et une autre fois pour raison d'horaire j'ai dû aller chercher ma fille au lycée à Aubagne pour aller directement au club équestre, le tout pour 67,5 km.

Cela fait un mois à 716,4 km d'utilisation de la voiture, pour lesquels je ne peux pas faire autrement que de l'utiliser.

img331_Qahia

 

Mais ça vaut la peine: Pauline et Qahia ont fini classé et deuxièmes de leurs parcours à Cuges.

Posté par SophieDentelle à 06:58 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : ,

10 octobre 2018

12

12ans

Posté par SophieDentelle à 06:41 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : , ,