09 juillet 2016

Inauguration du congrès

Le cordon tendu entre deux carreaux est coupé, le congrès est officiellement ouvert, la visite va pouvoir commencer.

2016_06_24_001

Posté par SophieDentelle à 07:02 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , , ,


26 septembre 2011

Les puces

Une promenade aux puces pour chercher tout à fait autre chose, et je tombe sur ce carreau.
Paseoando por un mercado de antigüedades para buscar otra cosa, y encontro este mundillo.
A walk at the flea market to look for another thing, and I find this pillow.

2011_09_02_01

 

Avec tous ses fuseaux Tjevoli.
Con sus bolillos Tjevoli.
With its Tjevoli bobbins.

2011_09_25_01

 

Tout ça pour une somme modique que je ne vous dirai pas. La vendeuse ne savait vraiment pas ce qu'elle avait... 
Todo esto tan barato que no le diré. La anticuaria no sabía lo que tenía...
All this was such a bargain that I won't tell the price. The dealer did not really know what she had...

Posté par SophieDentelle à 08:03 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : , ,

18 mai 2011

Tadam!

Comme à chaque fois que je libère mon carreau, les blocs sont soigneusement époussetés à la brosse à habits, et la caisse en bois nettoyée (c'est fou ce qu'on trouve au fond!).
Cada vez que acabo algo sobre mi mundillo, limio cada parte, y la caja de madera (¡Todo lo que se encuentra en el fondo!).
Each time my pillow is free from lace, I carefully clean the blocks with a clothes brush, and the wooden box (you can't imagine what you can find inside!).

2011_05_17_01

 

Ah oui, j'ai fini la première partie de l'éventail, vous voulez la voir? Vraiment?
Pues, acabé la primera parte del abanico, ¿quiereis verla? ¿Verdaderamente?
Well yes, I finished the first part of the fan, do you want to see it? Really?

Posté par SophieDentelle à 08:29 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : ,

26 août 2010

Après le congrès

Passer quelques jours à Paris sans faire de dentelle, impensable n'est-ce pas? J'ai donc emporté mon carreau de secours avec une dentelle toute simple. Pendant que j'étais au congrès, il y avait quelques travaux dans notre appartement parisien. J'aurais dû ranger mon carreau à l'abri, tant pis pour moi, heureusement que le coton se lave.
Pasar unos días en París sin hacer encaje, no se puede, ¿verdad? Pues me llevé un mundillo de socorro con un encaje muy fácil. Mientras que estaba en el congreso, había algunas obras en nuestro apartamento parisino. Tenía que poner mi mundillo al abrigo, pues el algodón se puede lavar.
Can I spend a few days in Paris without making lace? I thus took my second pillow with a quite simple lace. While I was attending the congress, there were some works in our Parisian flatt. I should have tidied up my pillow under cover, too bad for me, fortunately cotton is washable.

2010_07_14_01

Posté par SophieDentelle à 08:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

18 juillet 2008

Le congrès, le voyage: Leeuwarden 1

Au moment de repartir de Makkum, après plusieurs essais il faut bien se rendre à l'évidence, le moteur du car ne veut rien entendre. Le temps qu'un autre car vienne à notre secours (un gentil chauffeur qui était en congé et qu'on est allé chercher chez le coiffeur pour nous sauver) nous avons pris une heure et demie de retard sur le programme très minuté, et jusqu'à présent bien respecté. Mais nous avions des organisateurs qui avaient tout prévu: le repas suivant devant être à Leeuwarden, dans le musée "Pakhuis Koophandel', nous étions attendus et accueillis et le déjeuner organisé pour que nous puissions l'avaler à toute vitesse. On nous a simplement demandé de ne pas descendre visiter les salles d'exposition avec nos sandwiches à la main, mais c'était évident, n'est-ce pas?
Le musée est dans un entrepôt du XIXème siècle. Il abrite une collection variée, avec beaucoup d'anciennes voitures, un train électrique, des postes de radio et des appareils photos. A l'entrée une belle en grande tenue nous accueille

2008_07_11_02_koophandel


et au premier étage les choses deviennent vraiment intéressantes pour une dentellière, avec du matériel de tous pays. Avez-vous déjà vu un meuble-carreau de ce genre?

2008_07_11_09_koophandel

 
et une exposition "Fabriqué en Hollande" montée tout spécialement pour OIDFA. Et là j'ai craqué pour ce set de table de style art nouveau.

2008_07_11_17_koophandel

Posté par SophieDentelle à 10:43 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

03 juillet 2007

A mes grand-mères

Mes grand-mères font partie d'une génération où l'école enseignait aux jeunes filles tout ce que les femmes d'aujourd'hui vont maintenant chercher dans les clubs de loisirs: couture, broderie, dentelle. J'ai hérité de leur carreau et fuseaux.
A gauche le carreau de Serafina, ma grand-mère maternelle, avec les fuseaux  cylindriques espagnols. Mes grand-parents habitaient à quelques heures de route de chez nous, et venaient assez souvent nous voir. Sur ses genoux j'ai presque tout appris: le tricot, avec ses mains posées sur les miennes pour guider les aiguilles, le crochet, la broderie. Ma mère a aussi beaucoup fait de tricot et de crochet, mais pas de dentelle. Serafina m'avait promis de m'apporter son 'mundillo' et de m'apprendre; de visite en visite, je réclamais... Et le carreau a fini par arriver! Elle m'a montré les points de base, et nous sommes rapidement passées au modèle qui était sur le carreau et qu'il ne fallait surtout pas enlever, car c'était un bord de nappe qu'elle avait fait pour sa propre mère avant qu'elle ne décède, et qu'il y avait une multitude de couches de papier entre le carton et le rouleau, qu'il avait fallu percer une à une, pour compenser la différence de circonférence.
Plus tard je me suis permis d'enlever tout ça, elle en a fait une grimace, qui s'est vite estompée quand elle a vu les différents modèles que j'avais faits. L'ancien velours étant tout râpé, c'est elle-même qui a voulu le faire retaper, et a choisi sa couleur préférée pour le nouveau tissu. Les puristes laissent les antiquités en l'état, mais c'était sa volonté.
A droite le carreau de Sylvie, ma grand-mère paternelle, avec les fuseaux Tjevoli. Elle aussi faisait encore beaucoup de tricot et de crochet, mais le carreau avait été relégué dans un placard et je n'ai appris son existence que beaucoup plus tard. Elle m'aurait sûrement appris beaucoup de choses, mais nous étions très éloignés d'elle, nos visites se résumaient à une semaine autour de Noël quand nous venions en France. Lors du partage de ses affaires, ma famille m'a confié son cours de couture à l'école normale d'institutrices.
Je pense que mes grand-mères seraient heureuses de me voir faire fructifier le patrimoine qu'elles m'ont légué.

2007_07_03_01

Posté par SophieDentelle à 21:57 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,