Raté à sa sortie en salle, j'ai emprunté le film Phantom Thread à ma médiathèque. L'histoire se passe à Londres, dans les années 1950, dans une maison de haute couture. Elle est inspirée de la vie de Cristóbal Balenciaga, mais qui n'a fait qu'un bref séjour à Londres. Je m'attendais donc à de longs passages avec de la couture, je n'ai pas été déçue. Mais j'ai été aussi surprise par deux passages qui mettent en lumière la dentelle.

Le premier passage à 40'20" de film (je suis précise), le couturier Reynolds Woodcock présente à Alma une dentelle:

Phantom_1

"C'est une dentelle aux fuseaux flamande du 17° siècle. Elle est très rare, et très précieuse. Je l'ai préservée à Anvers, pendant la guerre. Depuis j'attendais le bon moment pour la mettre en valeur."
"This is Flemmish bobbin lace from the late 1600. It's very rare, very precious. I rescued it from Antwerp during the war. I've been waiting for the right moment to make something with it."

Plus loin, à 42' de film, une scène se passe lors d'un défilé de présentation de collection. La collection est présentée dans ce qui ressemble à un appartement, les mannequins portent une pancarte avec le numéro de la robe, et défilent devant les fidèles clientes assises sur des chaises disposées presque tout le tour de la pièce, rien à voir avec les podiums que nous connaissons aujourd'hui. Alma porte une robe qui est commentée dans le défilé complet, qu'on peut voir dans les bonus.

Phantom_2

"Alma porte un ensemble d'hôtesse de couleur bordeaux avec un chemisier de laine et une jupe de voiles de soie assortie, garnie de dentelle d'Alençon."
"Alma wears a claret-colored hostess ensemble with a wool jersey blouse and a matching silk veil skirt, trimmed with Alençon lace."