À part les Jeux Olympiques, l'autre événement très important de l'été dernier, c'est que je suis allée à New York. Depuis 30 ans que mon mari rêve d'y aller, il a enfin réussi à m'y traîner entraîner. Et donc maintenant il est réveillé, il n'a plus besoin de rêver.
Je ne vais pas vous faire la touriste bateau, on va se contenter de New York version textile, thème du blog oblige. Et rayon textile, je suis allée voir la superbe exposition Manus versus Machina au MET (Metropolitan Museum). Ici je vous mets deux vêtements emblématiques de ce que couvrait l'exposition, à la fois en termes de période et de techniques.

Irlande, Robe de mariée, vers 1870.
Dentelle au crochet en coton blanc cassé avec motifs tridimensionels, comprenant des roses, du muguet, des fuchias, volubilis, boutons et baies, des feuilles plates et pliées, et de la fougère.
Brooklyn Museum Costume Collection at the MET

2016_08_12_072

 

Iris van Herpen (Pays-Bas, née en 1984) Robe automne 2012, haute couture
Impression 3D (stéréolithographie) époxide orange foncé par Materialise, sablée et pulvérisée à la main avec une résine technique transparente.

2016_08_12_075

 

Je vous invite à aller voir le reste de l'exposition dans l'album qui lui est dédié, il y a même des gros plans sur certaines structures et certaines broderies. Et les photos sont en plus grand format.