20 septembre 2017

Cuisiner les restes

(Misère, 4 mois sans article, le temps passe vite, je vous raconte tout ça plus tard).

Etant donné que j'avais commencé la fameuse laine Noro pour moi, à la fin de l'écharpe j'ai eu bien évidemment un reste de la pelote non utilisée. Un reste à ne pas gaspiller, vu le prix de la laine. Il a fallu trouver un projet adapté à un reste de pelote, et quoi de mieux qu'un projet pour poupée?

2017_08_21_07

Cette veste se tricote dos et devants en un morceau, ce qui convient très bien à un fil avec des changements de couleurs. Modèle V-necked Sweater de Kathleen Taylor, boutons de mon stock, de différentes couleurs c'est fait exprès. Evidemment, aucune poupée n'a voulu essayer cette veste, elles étaient trop occupées à ranger leurs affaires.

NB: cet article était en brouillon depuis longtemps, avec lui je voulais en finir avec l'hiver et commencer les articles d'été (pas eu le temps). Le problème, quand on en a fini avec l'hiver, c'est que ce n'est pas définitif. Alors on va quand même passer à quelques articles d'été, ça fait du bien.

Posté par SophieDentelle à 07:53 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , ,


11 mai 2017

Tourner les pages

Souvenez-vous, j'avais acheté de la laine japonaise en Australie. Sur la photo (de l'article en lien, pas ici) on croit que ce sont deux coloris différents (je parle de la Noro Taiyo Lace, pas de la fameuse Provance), mais il s'agit bien de deux pelotes du même colori, la couleur est changeante et elles ne sont pas enroulées de la même façon. Quand je les avais regardées et prises en main, mon mari (qui a l'œil, et qui a du goût) m'a tout de suite dit: je veux une écharpe avec cette laine. Heum. Pour une fois que j'achetais de la Noro (oui je sais ça je l'ai déjà dit il y a deux ans), j'avais envie de quelque chose pour moi. Quelque chose dans l'esprit japonais, des fleurs au crochet, assemblées en écharpe. 

J'ai donc commencé mon écharpe au crochet, avec des fleurs tirées du livre Jeu de Motifs au Crochet de Mariko Oka.

2016_02_05_12

 

Mais le résultat ne correspond pas à mon attente. Le fil de grosseur très irrégulière ne convient pas à ce genre de motifs au crochet. Et puis c'est trop plein de trous, même si ça fait bizarre de dire ça. Bref bof, je ne sais pas ce que je vais faire de ce début d'écharpe (à moins de le recycler pour un autre swap pourri?). Donc fini l'égoïsme, j'ai commencé une écharpe.

Echarpe qui s'est posée pliée comme un livre sur mes genoux au fur et à mesure de son avancement.

2016_02_05_01

 

Modèle ZickZack Scarf de Christy Kamm sur Ravelry.

2016_02_05_05

 

Tricotée avec une pelote fil pris à l'extérieur, une pelote fil pris à l'intérieur.

2016_02_05_06

 

C'est dommage, les changements de couleur sont trop réguliers, et on retombe sur les mêmes duos tout au long de l'écharpe.

2016_02_05_07

 

Longue longue longue écharpe (3,15m).

2016_02_05_08

 

Qui s'enroule bien autour du cou.

2016_02_05_09

 

Fin du livre: 

2016_02_05_10

Echarpe prévue pour le ski, mais finalement pas possible d'aller au ski l'année dernière, ni cette année. Je ne m'en plains pas plus que ça, de toutes façons je ne skie pas.

Posté par SophieDentelle à 07:00 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : ,

09 mai 2017

Bon appétit (bien sûr...)

Vous vous souvenez de mon bonnet à torsades? Apparemment il était bon... Pas comme un pull à moitié acrylique qui a traversé les années, celui-là n'a pas duré longtemps.

2015_12_24_05

 

J'en ai fait un autre, mais en profitant de l'expérience du précédent. Le bonnet rond comme ça n'est pas du tout compatible avec des cheveux. Pour bien couvrir le front et les oreilles, c'est à dire là où le froid fait mal, il faut bien l'enfoncer sur la tête. Mais le col du manteau soulève les cheveux qui soulèvent le bonnet et les oreilles se retrouvent découvertes. Et ça fait mal, les douleurs du froid sont assez insuportables. Je n'aime pas du tout les bonnets de forme andine. J'ai trouvé mon bonheur avec l'Iris Bloom Bonnet, un bonnet avec de fines torsades toutes simples (dédidément j'aime les torsades).

2017_04_06_22

 

Vous ne voyez pas en quoi cette forme change de la précédente? Parce que tout se passe derrière.

2017_04_06_26

 

Et que le manteau peut bien soulever les cheveux, je n'aurai pas froid à la tête (d'ailleurs il faisait bon le jour des photos). Dans le placard avec tout plein de cèdre contre les bébêtes voraces.

2017_04_06_24

Posté par SophieDentelle à 07:35 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , ,

07 mai 2017

Le pfff...

Asseyez-vous et accrochez-vous, je vais vous parler du pfff...

Il était une fois, j'étais enceinte. Trois fois en fait. Reste à savoir quelle fois.

Donc, j'étais enceinte, en congé maternité, ce qui me donnait un peu de temps pour tricoter (en travaillant je ne faisais que la dentelle). Et tous mes visiteurs me demandaient si je tricotais pour mon bébé. Ah ben non alors, les tricots pour bébé ça monte vite, alors pour une fois que j'en avais le temps, je tricotais pour moi! Quand même...

Le pull a été entièrement tricoté, et puis il fallait le coudre alors voilà qu'intervient le pfff, j'ai tout mis dans un sac, morceaux, explications, pelotes, et la fin du congé maternité est arrivée. Le pull est resté bien sage dans son sac. Il m'a suivie de déménagement en déménagement, 6 en tout (3 avant la vie du blog).

Il a suffit d'un week-end tricot entre copines pour que je me décide à coudre ce qui était en attente. J'ai sorti le sac de son placard et j'ai tout retrouvé dans le même état.

2017_01_14_04

 

En voyant tous ces gros morceaux je me suis demandé si c'était bien un modèle femme... C'en est bien un, j'ai même gardé mes pages de modèles du magazine d'époque (d'époque, c'est le cas de le dire). Et quelques temps plus tard, le week-end tricot n'ayant pas suffit, me voilà avec un nouveau pull d'hiver bien chaud.

2017_04_06_08

2017_04_06_09

2017_04_06_10

Modèle Stefanel pour Modes et Travaux octobre 1994, fil 50% laine 50% acrylique de Plassard, c'est pour ça qu'aucune bestiole ne l'a trouvé à son goût. 

Réponse à la question quelle grossesse: la première, j'ai mis plus de 22 ans pour faire ce pull. Record battu?

Posté par SophieDentelle à 07:27 - - Commentaires [13] - Permalien [#]
Tags : , ,

05 mai 2017

Gris souris

Cette veste, je l'ai repérée dans un magazine Marianne feuilleté à la bibliothèque, facilement retrouvée sur le net car c'est un modèle Drops. Une veste comme j'aime, dans laquelle on peut bien s'envelopper et qui tient chaud.

2017_05_04_02

 

Commencée avant le gilet Camélia mais terminée après pour cause de pfff, vous vous souvenez du pfff? Et oui cette veste est un modèle de construction traditionnelle, deux devants, dos, manches et on fait pfff quand il s'agit de coudre tout ça.

2017_05_04_09

 

Un point avec des jours, deux pans non boutonnés, réalisée avec un fil Alpaga et un fil Kid Silk gris anthracite.

2017_05_04_08

 

Le seul problème le voilà: ça devait être une veste jusqu'en haut des cuisses, mais malheureusement après lavage et bloquage, le point s'est considérablement rétréci et allongé (je vous vois venir mais je l'ai bien séchée à plat). Du coup elle arrive presque aux genoux et on ne voit même plus que je suis habillée dessous.

2017_05_04_14

 

Bientôt sur ce blog un sacré pfff....

Posté par SophieDentelle à 05:55 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , ,


30 avril 2017

Mathilde se déguise en Félicie

Mathilde aime bien les vêtements historiques, alors quand le groupe American Girl sur Ravelry a lancé un SAL couture sur le thème "Vintage et chaussettes', j'ai rejoint le mouvement. Parmi toutes les tenues proposées, Mathilde a choisi celle de Felicity.

Donc, dans le même ordre que dans le carnet d'explications, Mathilde porte une tenue de Noël composée d'un jupon, et d'une robe à pans qui laisse entrevoir le jupon du même tissu, les deux pans étant attachés par un plastron.

2017_04_30_09

 

Comme c'était une époque où on faisait des économies, Mathilde a un deuxième plastron assorti à sa robe, on change de plastron et on fait croire qu'on a une autre robe. Car il ne faut pas se montrer deux fois dans la même tenue, c'est bien connu. Les plastrons sont attachés par les boutons-pression.

2017_04_30_10

 

Gros plan sur les bords de la robe, pour lesquels j'ai fait 180 plis de 9 mm sur un ruban de satin de 9 mm de large. Qu'est-ce qui est le plus fou, faire tous ces plis ou bien les compter? Parce que oui, je les ai comptés...

2017_04_30_23

 

Mathilde porte aussi une coiffe appelée "pinner cap" parce qu'elle tient avec des épingles, un genre de calotte, on ne sortait pas la tête nue à cette époque.

2017_04_30_27

 

Moire de mon stock, coton assorti de mon stock, mercerie Mondial Tissus.

 

Les dessous chics: une combinaison, ainsi qu'un bonnet, on ne sortait pas la tête nue à cette époque (je crois que je l'ai déjà dit). Chaussettes tricotées de couleur assortie.

2017_04_30_25

 

Pour faire gonfler les habits, un jupon.

2017_04_30_12

 

Avec la coiffe assortie, décidément on n'a jamais assez de coiffe.

2017_04_30_28

 

Là où on triche un peu, c'est que j'ai ajouté une crinoline (modèle perso, avec beaucoup d'insistance dans les commentaires je ferai un tuto).

2017_04_30_13

 

Lin écru et blanc  de mon stock, mercerie Mondial Tissus.

 

Pour la nuit, une chemise de nuit et son bonnet de nuit.

2017_04_30_16

 

Et enfin, une tenue pour tous les jours y compris pour aller à l'école, une jupe et une veste à basque assortie, un sac à main contient son mouchoir.

2017_04_30_17

 

Veste lacée avec œillets posés à la pince (merci Mireille).

2017_04_30_18

 

Sac assorti à la veste, quel chic.

2017_04_30_19

 

Mouchoir en lin, au lieu d'ajouter une dentelle du commerce comme indiqué dans les explications, j'ai fait quelques points de Bibila.

2017_04_30_22

Tissus fat quarter achetés à Créativa Metz, fils et lacet de mon stock.

 

Le modèle des chaussettes nous a gentiment été offert par Donna. J'ai commencé suivant les explications, avec un reste de fil de mon stock, brillant certainement de trop d'acrylique, un truc qui date des années 1970. Une chaussette est venue à bout de ce reste, et heureusement parce que le résultat ne me plait pas vraiment: bouts trop carrés (même si Mathilde a les bouts de pieds pas très ronds) et tige trop haute (chaussette de droite). J'ai recommencé en faisant la tige moins haute, et en arrondissant le bout de pied pour les orteils, avec un fil coton DMC 20 écru.

2017_04_30_26

 

Je me suis beaucoup amusée à faire tout ça.

Posté par SophieDentelle à 15:37 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

07 avril 2017

Camélia

C'est l'histoire d'un tricot qui a démontré mon entêtement ma détermination. C'est le modèle de couverture du livre acheté en Australie, le modèle qui m'a fait acheter le livre, et que j'avais très envie de faire. Je me suis donc mise en quête des fils préconisés, de la marque Filatura di Crosa. Mais impossible à trouver par chez moi, aucun distributeur. J'envoie un message à la maison mère en Italie, pas de réponse. Je réitère en ajoutant l'anglais, l'espagnol, l'allemand (désolée je ne parle pas italien) toujours pas de réponse. Bon et bien puisqu'ils ne veulent pas vendre leurs fils on va chercher ailleurs. Je me mets donc en quête de fils ayant les mêmes caractéristiques: le premier un mélange cachemire soie mérinos qui fait 300 m pour 25 g, le deuxième un mérinos qui fait 340 m pour 25 g. J'ai fait toutes les boutiques vendant de la laine à Nancy, aucun fil si fin. J'ai modifié mes critères, pour chercher un fil ayant le même échantillon, et j'ai opté pour de la BB Mérinos de Fonty. Ce fameux modèle c'est le Camellia Dolman de Brooke Nico. La laine achetée, je peux enfin commencer à tricoter. Mais avec une modification importante: je ne veux pas de manches chauve-souris. C'est peut-être très joli à voir, mais impossible de mettre un manteau par dessus, et j'aime l'esprit pratique. Et j'ai horreur de me changer plusieurs fois par jour.

Je monte les 78 mailles requises, je tricote jusqu'au rang 75, c'est assez pour que j'envisage une séparation, mais je me retrouve avec trop peu de mailles pour faire les manches, elles sont trop serrées. Alors hop je défais tout.

2017_04_06_03

 

Deuxième tentative: je monte 86 mailles pour avoir 2 motifs supplémentaires, je tricote jusqu'au rang 75, je mets les mailles pour les manches en attente et je réunis devant-dos-devant et continue allègrement le corps. Rapidement je vois que le raccord entre le dos et les devants c'est pas beau, ça fait une grande longueur de fils, ça fera des trous sous les bras. Alors hop-hop je défais jusqu'au rang 75.

2017_04_06_02

 

Troisième tentative: je reprends les mailles au rang 75, et lors de la réunion dos-devant j'ajoute à chaque fois 6 mailles sur un montage provisoire, pour faire un goussset sous l'aisselle. Je tricote avec entrain le corps, une manche, et au moment de tricoter la deuxième je m'aperçois avec horreur que j'ai mis en attente 4 motifs pour une manche et 3 pour l'autre. Alors hop-hop-hop, vous connaissez la chanson. 

2017_04_06_05

 

Quatrième tentative, tant qu'à faire je recommence tout depuis le début, en détricotant au fur et à mesure, ça m'évite de refaire les pelotes. En faisant bien attention pour que la quatrième fois soit la bonne. Et en ajoutant (finalement) 8 mailles pour le gousset.

2017_04_06_06

 

 

Mon gilet est tout doux et je l'adore!

2017_04_06_04

 

Résumé de mes modifications du modèle: montage de 86 mailles. Au rang 75 séparation, je tricote trois motifs pour le devant, 8 (cette fois 8) mailles de gousset, 4 motifs en attente, 6 motifs pour le dos, 4 motifs en attente, 8 mailles pour le gousset, 3 motifs pour le deuxième devant. Le gousset est résorbé par des diminutions chaque rang endroit.

Posté par SophieDentelle à 07:41 - - Commentaires [22] - Permalien [#]
Tags : , ,

18 février 2017

Créativa 2016 - 3 -

L'année dernière, l'allée menant au salon passait au milieu d'un décor complet de tricot-graffiti, encore appelé tricot urbain (yarn bombing in english my dear, mais quand je parle français j'essaie d'utiliser les termes français quand ils existent, sans pour autant éxagérer dans les néologismes) (et mince graffiti est un mot italien) sur le thème de l'enfance. Amusant mais pas mon truc, de par les couleurs pas toujours assorties employées pour ce genre de travail en général.

2016_02_26_19

2016_02_26_20

2016_02_26_21

2016_02_26_23

Posté par SophieDentelle à 07:31 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , ,

15 janvier 2017

Tricoter du plâtre

Qu'offrir à une tricoteuse qui pend la crémaillère? De la laine bien sûr. Mais quels sont ses goûts? De la laine de quelle couleur? Le mieux est de choisir une couleur neutre. Du blanc, très bien le blanc.

2017_01_14_03

 

Comme ça elle pourra la teindre peindre de la couleur qu'elle veut. Et en plus on peut mettre une bougie dessus. Et sans mettre le feu à la maison. Après tous ces travaux, ça serait quand même dommage.

2017_01_14_02

Posté par SophieDentelle à 06:56 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , ,

29 novembre 2016

Tricot-thé toujours

Toujours la fameuse soirée anniversaire du tricot-thé... J'ai eu la plaisir d'héberger Annabelle pour qu'elle puisse y participer. Du coup elle n'a pas pu venir les mains vides et m'a apporté ce joli sac, sa pochette assortie, la lavande anti-mites, les marqueurs, tout bien pour son tricot quoi. Amusant, j'avais justement épinglé ce modèle de sac. Et la pochette va remplacer un mini sac plastique tout déchiré pour mes petits accessoires.

2016_11_24_02

 

Merci Annabelle!

Posté par SophieDentelle à 07:24 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , ,